• Artur

L'Adieu... (2017)

Mis à jour : janv 21

Les échos parvenant aux fans sur l'état de santé de Johnny n'étaient pas rassurants en ce mois de novembre 2017. L'artiste, l'ami, le frère, (et même le père pour certains d'entre nous...) devait rentrer chez lui pour, disaient les bien informés, se reposer (V. article, site internet de la voix du nord). Perdus, alternant entre brèves périodes d'espoir et un désespoir lancinant, les admirateurs du grand étaient fébriles. Très fébriles. En effet, derrière les nombreuses publications des médias et autres réseaux sociaux, qu'ils savaient pour certaines mensongères (la photo de Johnny avec Cheyenne était ancienne) et par lesquelles tout le désespoir de la situation sautait aux yeux (la dernière sortie de Johnny au mois de septembre, lors des obsèques de Mireille Darc, l'avait montré très affaibli) ; la dure réalité, celle d'un homme malade souhaitant mourir auprès des siens, pointait son nez. Pourtant, personne n'osait penser au pire : après tout, Johnny était revenu tellement de fois du pays des morts ! Sans compter qu'une tournée Rock & Blues pour 2019 (d'abord annoncée par Johnny lui-même pour 2018) était évoquée depuis quelques temps.

La nouvelle tomba comme une massue, laissant tout le monde K.O. debout aux premières heures du 6 décembre 2017 :

« Johnny Hallyday est parti. Jean-Philippe Smet est décédé dans la nuit du 5 décembre 2017.
J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant, c'est bien cela. Mon homme n'est plus.
Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité. Jusqu'au dernier instant, il a tenu tête à cette maladie qui le rongeait depuis des mois, nous donnant à tous des leçons de vie extraordinaires. Le cœur battant si fort dans un corps de rocker qui aura vécu toute une vie sans concession pour la scène, pour son public, pour ceux qui l'adulent et ceux qui l'aiment.
Mon homme n'est plus. Le papa de nos deux petites filles, Jade et Joy, est parti. Le papa de Laura et David a fermé ses yeux. Ses yeux bleus qui illumineront encore et encore notre maison, et nos âmes.
Aujourd'hui, par respect et par amour pour cet homme extraordinaire qui fut le mien pendant plus de 22 ans, pour perpétuer sa passion de la vie, des sensations fortes, des émotions sans demi-mesure, nous unissons tous nos prières, et nos cœurs. Nous pensons à lui si fort qu'il restera à jamais à nos cotés, aux côtés de ceux qui l'écoutent, le chantent et le chérissent depuis toujours.
Johnny était un homme hors du commun. Il le restera grâce à vous. Surtout, ne l'oubliez pas. Il est et restera avec nous pour toujours. Mon amour, je t'aime tant. »
Laeticia Hallyday, Communiqué transmis à l'AFP le 6 décembre 2017 à 2 h 34

L'information parvint au matin, douloureusement, à ceux qui dormaient en cette nuit tragique. L'effet de néant ne fut pas amoindri par les quelques heures de décalage. Celui qui nous remontait le moral depuis tant d'années, celui qui nous faisait aimer vivre, celui avec lequel nous avions vécu tant d'années heureuses, que nous avions soutenu de notre mieux, que nous avons suivi dans tant d'aventures (de Las Vegas à Moscou...), celui qui était notre vie venait de disparaître et la nouvelle nous laissait tous ébranlés, sans voix, suivant les actualités à la minute près afin de ne rien rater de ce qui allait être notre dernier adieu.

Quasiment toutes les chaines bousculaient leurs programmes et revenaient en boucle sur l'immense carrière de Johnny, son importance dans le paysage musical français, le communiqué de Laeticia ainsi que les obsèques, dont, au moment où l'on parlait, on ne savait encore rien.

L'onde de choc se propagea outre atlantique : le New York Times (V. William Grimes, Johnny Hallyday, the Elvis Presley of France, Is Dead at 74, site internet du NYT) et CNN décrivirent Johnny Hallyday comme l'« Elvis Presley de la France » (V. Nicole chavez, Johnny Hallyday, the Elvis of France dies at 74, site internet de la CNN) et la presse Française se fit, dans la foulée, l'écho des réactions internationales (V. Myrtille Serre, Mort de Johnny Hallyday : la presse internationale rend hommage au "Elvis Français, site internet du Figaro). Les hommages ne cessaient d'arriver, de tous bords, sous toutes formes, et encore et toujours des larmes, visages défaits, incrédules devant l'impossible. Regarder la télévision en ce 6 décembre 2017 ou écouter la radio, et pendant les quelques jours précédant les obsèques, était une gageure tant le décès de l'artiste imprégnait la moindre minute d'information. Il en venait même à éclipser l'importance d'un autre décès survenu le 5 décembre 2017 au matin : celui de Jean d'Ormesson, mort à l'age de 92 ans. Les médias rebondirent cependant quelques jours plus tard (le 14 décembre) sur une information assez cocasse : Johnny et Jean partageaient des racines communes remontant au XVème siècle en Belgique : ils étaient cousins à partir d'un seigneur de Naumur ! (V. Christine Mateus, Johnny et Jean d'Ormesson étaient Cousins, site internet du Parisien).


33 vues

© Hallyday History 2020 | Equipe | Remerciements | Contact |

Les textes et articles de ce site sont protégés par le droit d'auteur.

Mentions légales & Crédits |

  • Twitter