A l b u m s  S t u d i o

LE PÉNITENCIER

25 octobre 1964

Réf. catalogue : 
Philips — B 76600 R
Format : 
LP, 25 cm
Canaux : 
Mono
Poinçon :
Ventes : 
Certifié :
 

P R É S E N T A T I O N

 

La dernière semaine d’octobre 1964, tandis qu’il effectue depuis cinq mois son service militaire au régime d'infanterie de marine d'Offenbourg, dans la province du Bade-Wurtemberg en République Fédérale Allemande, non loin de la frontière française – d’où sa tenue sur la pochette de ce disque, exigence de l’armée française – et alors que le métier dit sa carrière « foutue », PHILIPS sort un nouveau 25 cm, le dernier de ce type dans sa discographie, à peine trois mois après LES ROCKS LES PLUS TERRIBLES.

 

Un tour de force va être réalisé puisque la chanson titre, sortie en single quelques jours plus tôt, servant d’ouverture à l’album (Johnny y met vocalement tout ce qu’il a) est un morceau de quatre minutes (ce qui n’était pas si courant que ça à l’époque) et va devenir un tube en puissance : LE PÉNITENCIER (HOUSE OF THE RISING SUN de Tom Clarence Ashley, 1934). Le guitariste Mick Jones et le batteur Tommy Brown font une première apparition remarquée sur ce titre qui viendra donner au tour de chant de Johnny une maturité certaine.

 

Contrairement aux ROCKS LES PLUS TERRIBLES, cet ultime 25 cm est grand public et contient, comme d’habitude pour ce format, deux 45 tours quatre titres (les numéros 16 et 17 que sont LES MAUVAIS GARCONS et Le PÉNITENCIER parus les 17 juin 1963 et 24 octobre 1963).

Ceci fait du PÉNITENCIER un très bon album – et même l’un des meilleurs depuis ses débuts.

 

En plus de sa chanson titre, c’est également la présence des MAUVAIS GARÇONS (son précédent tube dont il est un des compositeurs avec Eddie Vartan), de POUR MOI TU ES LA SEULE (SWEET LOVIN' MAMA de Johnny Watson, 1962) et du titre MAIS JE REVIENS (I'M THE LONELY ONE de Cliff Richard & The Shadows, 1964) qui font de cet album un solide morceau de rock.

 

À noter la présence de Sylvie Vartan (qui était alors sa fiancée) dans les chœurs sur ONE MORE TIME, ENCORE UNE FOIS, l’un des trois originaux de ce disque et également composé par l’Idole puis son futur beau-frère.

 

Enfin, bien que ce disque soit le 8e 33 tours 25 cm de Johnny Hallyday chez Philips, il est listé n° 07 au verso de la pochette. Le disque D’OU VIENS-TU JOHNNY ?, sorti en octobre 1963, est le 6e disque sous ce format du chanteur. Contrairement aux précédents, Philips ne lui a pas donné de numéro, ce qui a pour conséquence que lorsque le 27 février 1964 sort le 7e LES GUITARES JOUENT, ce dernier porte au verso le n ° 06.

 

Adrien BALBOA

Artur MICHALSKI

T I T R E S

 

A N A L Y S E  A U D I O

 

Dynamique sonore

de l'album original

DR

P H O T O S

 

V I D É O S

 

A U T R E S  É D I T I O N S

 

C R E D I T S

 

Musiciens

© Hallyday History 2020 | Equipe | Remerciements | Contact |

Les textes et articles de ce site sont protégés par le droit d'auteur.

Mentions légales & Crédits |

  • Twitter